• Feuille de houx et médecine traditionnelle - Goutte, rhumatisme et fièvre

    Feuille de houx et médecine traditionnelle

     

     

    Si vous possédez un houx dans votre jardin, vous vous demandez peut-être si les feuilles possèdent une vertu médicinale particulière.

    Mlle Sophie. B nous explique dans cet article un truc utile pour préparer un remède maison destiné à traiter la goutte, les rhumatismes et la fièvre.

    Découvrez l'usage des feuilles de houx dans la médecine douce et traditionnelle.

    Brève description du houx commun

    Le houx commun (Ilex aquifolium) est un petit arbre ou arbuste appartenant à la famille des aquifoliacées, pouvant atteindre facilement 10 à 15 mètres de hauteur. L'écorce du houx est lisse, de couleur gris brun tandis que les jeunes rameaux sont verts vifs.

    Les feuilles vertes brillantes du houx sont ovales, ondulées et coriaces. Elles présentent des prolongements épineux. Le fruit mûr du houx est une baie rouge de 12 mm de diamètre qui renferme 4 ou 5 graines à l'intérieur.

    Du fait que les baies et les feuilles sont persistantes durant l'hiver, le houx est très prisé au moment des fêtes de fin d'année ou du nouvel an pour la décoration de la maison.

    Houx et composition

    Les feuilles de houx contiennent les composants suivant : des saponines, des flavonoïdes (Glucosides de rutine, campférol et quercétine), des acides phénoliques dérivés de l'acide cinnamique (acide chlorogénique), des triterpènes (alpha et bêta-amyrine, acide ursolique), des phytostérols (bêta-sitostérol et stigmastérol), des nitriles glycosylés (menisdaurine), des alcaloïdes dérivés de la purine (bases xanthiques comme par exemple la théobromine).

    Houx et médecine traditionnelle

    En médecine traditionnelle, on utilise les feuilles et plus rarement les sommités fleuries pour leur action diurétique et pour traiter la goutte et les rhumatismes.

    Un diurétique est une substance qui a la propriété d'augmenter la sécrétion urinaire (perte d'eau et de sodium). En médecine allopathique, les médecins prescrivent des médicaments de la famille des diurétiques (il en existe 3 principales) pour traiter par exemple l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque et certains œdèmes.

    De plus, l'utilisation des feuilles de houx en médecine traditionnelle exerce une action fébrifuge et contribue par conséquent à faire baisser la fièvre chez l'adulte.

    Feuilles de houx, action thérapeutique et posologie

    En médecine traditionnelle et uniquement pour les adultes, on emploie les feuilles de houx dans le but de préparer une décoction qui devra être bu deux à trois fois par jour.

    >Mode de préparation : Dans une casserole, jetez une cuillère à soupe de feuilles de houx séchées et coupées finement dans un litre d'eau chaude. Faites bouillir le tout durant une bonne dizaine de minutes. Il est recommandé de boire des infusés de feuilles de houx après les repas.

    Puisque son action principale favorise l'élimination urinaire, il est important de boire beaucoup d'eau durant la journée afin d'éviter le phénomène de la déshydratation.

    Précautions quant à l'usage des feuilles de houx

    Si vous prenez déjà des médicaments diurétiques (thiazidiques, etc.), il est fortement déconseillé de boire des tisanes préparées à partir des feuilles de houx pour éviter des interactions médicamenteuses (risque de déséquilibre électrolytique).

    Aucune étude n'a encore été réalisée pour connaître les effets des composés de la feuille de houx sur les femmes enceintes ou qui allaitent. Faute de documentation sur ce sujet, il est préférable que ces femmes s'abstiennent de boire des infusés de feuilles de houx.

    Feuilles de houx, baies de houx et toxicité

    Les feuilles de houx ne sont absolument pas toxiques. Par contre, en ce qui concerne les baies de houx, elles sont très toxiques. En cas de surdosage, c'est-à-dire une ingestion de plus de 5 baies, les symptômes sont caractéristiques : nausées, vomissements, forte salivation, diarrhée, gastrite. L'ingestion de plus de 20 à 30 baies peut même causer la mort.

    Envoyé par: Sophie. B