• Choisir un chat en bonne santé, comment le savoir ? - Trucs et astuces

    Laver son chien

    Un voisin ou un(e) ami(e) vous propose de vous offrir un adorable chat. Cela tombe bien puisque vous en voulez justement un !

    Seulement, avant de l'accepter, vous aimeriez savoir si cet animal domestique est en bonne santé ou bien s'il nécessite premièrement une visite chez le vétérinaire et des soins particuliers.

    La question est la suivante : comment puis-je faire un examen rapide du chaton ou du chat adulte ? Qu'est ce que cet examen peut m'indiquer sur son état de santé ?

    Voici une liste de 6 organes à examiner avant de vous faire une opinion sur l'état de santé du félin.

    Les yeux du chat

    Observez bien premièrement les yeux du chat. Si le chat est en bonne santé, ses yeux doivent être clairs et brillants.

    Quels sont quelques-unes des maladies des yeux du chat parmi les plus communes ? Vérifiez que l'animal ne souffre pas de conjonctivite (rougeur, larmoiement intense et signes de démangeaisons), qu'il n'a aucun œil blessé (ulcère de la cornée ou simplement des écorchures dues aux combats félins) et qu'il ne souffre pas de glaucome (La cornée est trouble et le globe oculaire s'est agrandit).

    Si l'animal souffre d'une de ces pathologies, il est conseillé de le conduire chez le vétérinaire.

    2) La bouche du chat

    Observez attentivement la bouche du chat. En ouvrant sa gueule, vous devez voir une muqueuse de couleur rose, des gencives saines et aucune inflammation autour des dents (parodontose, gingivite et présence d'ulcères dans la cavité buccale). De plus, le chat ne doit pas avoir de mauvaise haleine ou des excroissances au niveau des lèvres.

    3) Les Oreilles du chat

    Examinez les oreilles du chat : le pavillon auriculaire externe et l'intérieur de l'oreille. L'animal souffre-t-il d'une otite externe (avec un signe de prurit intense) causée par des bactéries ou bien des parasitaires ? Les oreilles du chat sont-elles libres de décharges et d'odeurs désagréables ?

    4) Le nez du chat

    On entend souvent dire que l'observation du nez (museau) du chat en dit long sur son état de santé générale, ce qui n'est pas entièrement faux ! Le nez du chat est-il pâle (symptôme probable d'anémie) ? Souffre-t-il d'écoulement nasal (signe d'une infection respiratoire ou d'une tumeur) ?

    On s'attend à ce que le nez du chat soit froid et humide. Sachez néanmoins, qu'un museau chaud et sec n'est pas systématiquement le symptôme d'une maladie interne !

    5) Le pelage du chat

    Un examen rapide du pelage ou robe du chat indique aussi l'état de santé du félin. Le poil de l'animal est-il rare à certains endroits ? La peau est-elle sèche et rougeâtre ? Ceci peut-être un signe que le chat souffre de dermite ou d'un eczéma. Son pelage est-il brillant ? Si au contraire, il est terne, l'animal peut souffrir d'une carence alimentaire.

    6) L'anus du chat

    Assurez-vous que le chat n'est pas atteint de parasitoses intestinales. Observez-vous des grains de riz blancs autour de son anus ? Il peut s'agir de vers ascaris. Son anus a-t-il une apparence normale ou bien est-il enflé ?

    L'aide médicale d'un vétérinaire

    Lors d'un examen de routine, votre vétérinaire vérifie les yeux et des oreilles de votre chat, il écoute les battements de son cœur ainsi que sa respiration, il palpe son abdomen et inspecte sa gueule et son pelage. Le vétérinaire peut exiger des tests tels que l'examen d'un échantillon de selles ou des tests sanguins pour déceler éventuellement une maladie.

    Des examens réguliers et des vaccinations sont particulièrement importants au cours de la première année de vie d'un chaton.

    Lait maternisé pour chaton

    Ormilak est le seul lait maternisé qui corresponde exactement à la composition du lait maternel. Il contient tous les éléments nutritifs nécessaires à la croissance (vitamines, minéraux, acides aminés, oligo-éléments), il est composé de protéines et de matières grasses hautement digestibles et donc très facilement assimilables par l'organisme des chatons, des furets et des lapins nouveaux nés.

    A utiliser pour l'alimentation des chatons, des furets ou des lapins orphelins, en complément du lait maternel en cas de lactation insuffisante, toxique ou de portée nombreuse, en complément de la nourriture solide pendant le sevrage.

    Envoyé par: Francis. V

    >Lait Maternisé pour Chaton